La vente en cascade

Ville : SAINT-MAXIMIN-LA-SAINTE-BAUME

Dans certains cas, l’acquéreur doit vendre son bien immobilier qui constituera son apport personnel dans l’achat de son nouveau bien immobilier.

Dans ce cas, la vente de son logement doit être inscrite en condition suspensive dans le compromis de l’achat du nouveau bien.

Même si son logement actuel est sous compromis la vente de ce dernier doit impérativement rentrer en condition suspensive afin de le protéger dans le cas où la vente ne va pas au bout.

En ce sens l’acquéreur ne se verra pas dans l’obligation d’acquérir le nouveau logement prévu et ce, sans aucune pénalité.

Il est possible de faire coïncider la date de vente et la date d’achat si les compromis se signent sur laps de temps court.

En effet par exemple l’acte authentique de la vente de son logement peut se signer le matin et l’acte authentique de son achat l’après-midi.

Par conséquent le notaire séquestre la somme obtenue jusqu’à l’achat pour ensuite transférer directement les fonds sur le compte du vendeur.

Tout ceci relève d’un accord entre les parties.

C’est pourquoi cet accord doit être pris lors de la négociation et l’acquéreur doit jouer la carte de la transparence sur le financement de son projet immobilier puisque le vendeur doit en être informé avant la signature du compromis

 

Un vendeur peut être réfractaire à cette condition suspensive particulière car il prend le risque que l’acquéreur ne parvienne pas à vendre et qu’il soit libérer de toute obligation d’achat sans indemnité.

De plus, cette condition fait intervenir un acteur en plus par rapport à une vente classique et donc un facteur en plus qui peut faire échouer la vente.

Surtout si cet acquéreur compte obtenir lui-même un prêt pour acheter le bien immobilier.

Le plus rassurant pour le vendeur c’est que l’acquéreur est déjà contracte un compromis de vente de son actuel logement sans condition suspensive d’obtention de prêt par exemple.

Dans ce cas, la vente en cascade n’est pas source de risque.

Il est important de bien se renseigner sur les risques et conditions de vente comme demander une copie du compromis signé si c’est le cas.

En revanche si aucun compromis n’a été signé le risque d’une vente en cascade est plus important.

Il est alors important de savoir où les acquéreurs en sont dans leur processus de vente.

Savoir si le bien a été estime, s’il est en vente et surtout s’il est affiché au prix de l’estimation.

Tous ces détails sont primordiaux dans la prise de décision pour se lancer dans une vente en cascade.

Point impératif, fixer un délai pour la vente du bien afin d’être libéré de l’obligation de vendre, si l’acquéreur traîne de trop dans la vente de son bien.

Décision qui peut être difficile à prendre et lourde de conséquence, c’est pourquoi il est conseillé de faire appel à un professionnel de l’immobilier comme l’agence immobilière Sezam sur SAINT-MAXIMIN-LA-SAINTE-BAUME.